Ludivine Gombert a commencé très tôt ses études de chant et se perfectionne aujourd’hui à Berlin auprès d’Abbie Furmansky. 

Elle est Prix Jeune Espoir au Concours International de Marmande en 2005.

En 2010/2011, Micaëla dans Carmen à l’opéra de Reims, la Sacerdotessa dans Aida aux Chorégies d’Orange. 

En 2012-2013,  Susanna dans le Nozze di Figaro de Mozart à l'Opéra de Massy. Rôle qu'elle reprend  dans une mise en scène de Jean-Paul Scarpitta avec l'orchestre de Montpellier sous la direction de Raphael Schluesselberg. La même année, Inès dans Il Trovatore, et Nadia Popoff dans la Veuve Joyeuse. 

Elle est aussi Barena dans Jenufa de Janacek, et reprend le rôle de la Sacerdotessa à l'Opéra de Marseille.

En 2015, elle interprète Mimi dans la Bohème de Puccini à l'Opéra de Reims, Inès dans Il Trovatore aux Chorégies d'Orange.

En 2016 , Desdemona dans Otello de Verdi à l'Opéra de Massy, Pauline dans la Vie Parisienne à l'Opéra de Marseille , Thérèse de Lorget dans l'Aiglon à l'Opéra de Marseille, Micaëla dans Carmen à l'Opéra Grand Avignon.

La saison 2017-2018, Marguerite dans Faust de Gounod à l'Opéra Théâtre de Metz et à l'Opéra de Massy, Xénia dans Boris Godounov à Marseille, Adalgisa dans Norma à l’Opéra de Rouen, puis Blanche de La Force dans les Dialogues des Carmélites à l’Opéra d’Avignon. 

Ludivine Gombert est aussi fréquemment invitée à chanter le répertoire sacré: Requiem de Schumann, Stabat Mater de Pergolèse, Petite Messe Solennelle et Stabat Mater de Rossini, les Vêpres Solennelles d’un Confesseur et Thamos de Mozart ainsi que les Bachianas Brasileiras de Villa-Lobos.

Elle se produit également en récital.

A l’étranger, elle a donné des récitals dans les villes de Wolfsburg en Allemagne, Londres et Liverpool (European Center) au Royaume Uni, au Sultanat d’Oman Opera de Mascate, Palazetto Bru Zane à Venise, Moscou et St Petersbourg et Beyrouth.